Enseignants

Le cadre pédagogique

Sur le plan pédagogique, afin de s’inscrire dans l’espace Guyanais, notre centre a développé des particularités de fonctionnement :

  • Les contenus de formation sont enrichis, depuis 1998, par des modules spécifiques. Ces derniers répondent à un souci d’ancrage de la formation dans le contexte Guyanais, en impulsant une réflexion sur l’intervention socio-éducative dans un contexte multiculturel, (initiation aux langues, approche des communautés , découverte des réalités socioculturelles, et anthropologiques, etc..).
  • La relation emploi-formation, est un des critères forts pour éclairer les demandes d’ouverture et de fermeture de formation, en effet dans la mesure où le secteur social évolue en lien avec les financements publics, son développement est graduel. Ce choix de lier la formation à l’emploi, nous a permis de garantir au mieux l’insertion des diplômés en Guyane ou ailleurs.
  • L’âge moyen des étudiants (28 ans) nous a amené à introduire rapidement des méthodes pédagogiques relevant de l’andragogie. Leurs origines multiculturelles se sont révélées un enrichissement supplémentaire.
  • Le nombre de personnes formées par promotion ne dépasse pas 15. Ce nombre restreint d’étudiants permet de garantir une qualité exceptionnelle de formation et un suivi individualisé.

La réforme des formations du niveau II permet de reconnaître le travail social comme champ disciplinaire avec la mise en place d’un socle commun de compétences. Dans ce contexte, les futurs professionnels de ce secteur sont amenés à se construire une identité professionnelle, principalement à partir de savoirs et savoirs -faire en référence au travail social, confirmant ainsi le positionnement du travail social dans un périmètre plus large.
La mise en place du tronc commun dans les formations de niveau II vise donc à construire chez les étudiants assistants de service social, éducateurs de jeunes enfants, éducateurs spécialisés et éducateurs techniques spécialisés une culture commune sans pour autant faire disparaître les métiers. Ces identités professionnelles, se basant sur des références fortes du travail social favoriseront la reconnaissance du secteur et la valorisation de leurs compétences professionnelles.

Dans le contexte de la Guyane, Il s’agit pour l’I.R.D.T.S Guyane de former des travailleurs sociaux capables de travailler de manière pluri-disciplinaire, en inter-professionnalité, pour appréhender les situations complexes et être un appui à l’inclusion sociale des personnes en difficultés.

L’équipe pédagogique

Le profil du personnel pédagogique des établissements de formation en travail social est précisé dans le décret no 2017-537 du 13 avril 2017 relatif à l’agrément des établissements de formation pour dispenser une formation préparant à un diplôme de travail social pris pour application de l’article L. 451-1 du code de l’action sociale et des familles. Ce décret est strictement appliqué et plus de 90% des intervenants ont des qualifications supérieures à celles attendues.

Pour chaque filière de formation, un responsable de formation est nommé. Il a pour mission « d’élaborer le projet pédagogique, d’organiser la formation théorique et pratique dans le respect des règles propres à la préparation des diplômes en travail social. Il assure l’animation et l’encadrement de l’équipe pédagogique. Responsable de la mise en œuvre du projet pédagogique. Il initie et développe des actions de partenariat avec les organismes propres à accueillir les étudiants dans leurs parcours de formation. » ;

Des formateurs permanents interviennent aussi au sein des formations. Il est chargé :

  • Au plan pédagogique de missions d’enseignement, d’analyse des pratiques, d’accompagnement et d’évaluation des projets de formation individuels et collectifs,
  • Au plan de l’ingénierie de missions d’élaboration et de conduite de projets (mise en œuvre, coordination, évaluation),
  • Au plan du développement des compétences de missions d’expertise, d’études et de recherches.

Il peut être affecté à la formation initiale, comme à la formation continue ou intervenir sur des domaines de formation précis.

Le chargé de formation occasionnel
Qu’il intervienne en formation initiale ou continue, sa principale fonction est d’assurer la transmission de savoir théoriques et savoirs procéduraux et d’animer des séquences de formation. Son expérience, ses compétences et sa qualification dans un domaine de formation sont les principaux critères de choix.
Il est appelé à travailler en équipe avec d’autres formateurs sous la coordination du responsable de formation.
Son niveau de qualification doit être supérieur à celui du niveau de la formation dispensée, et cet intervenant doit posséder en outre de réelles capacités de pédagogue.

Contactez-nous

Une question ? Envoyez-nous un message et nous vous répondrons le plus rapidement possible.

Not readable? Change text. captcha txt